Accueil  Portail  Galerie  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Contact  Contribution  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Infos sur une greffe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jéjé29
Créateur de "parlons-muco.com"
Créateur de
avatar

Masculin Nombre de messages : 771
Age : 34
Localisation : Finistère
Loisirs : billard, tennis, échecs, Harry Potter
points : 3887
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Infos sur une greffe   Ven 11 Mai - 19:43

Qu'est-ce qu'une greffe ?

Une greffe est la mise en place dans le corps humain d'un organe étranger qui lui est devenu nécessaire.

On greffe :

- Pour remplacer ou suppléer un organe en défaillance sévère et irréductible, et dont la fonction est vitale.
- Pour permettre à un malade de retrouver une existence normale.

- Une autogreffe est une greffe dans laquelle le greffon provient du sujet lui-même. Le donneur est le sujet qui va recevoir la greffe.
- Une allogreffe (ou homogreffe) est une greffe faite à partir d'un donneur.
- Une xénogreffe est une greffe pratiquée entre deux organismes d'espèce différente, par exemple greffe d'un organe d'animal chez l'homme.

Quels sont les tissus et les organes que l'on greffe ?

Prélevés de son vivant :

- Essentiellement les Cellules Hématopoïétiques (ou moelle osseuse, donneurs familiaux ou non)
- Rein, entre parents du 1er degré
- Peau
- Fragments osseux
- Lobe hépatique et lobe pulmonaire (exceptionnellement)

Prélevés après la mort :

- Coeur
- Foie
- Rein
- Coeur-poumon
- Poumon
- Pancréas
- Os - cartilage
- Cornée
- Peau
- Intestin (rarement)

Depuis quand greffe-t-on ?

Les premiers succès chez l'homme,dans le monde, sont :

- 1959 pour le rein
- 1967 pour le coeur
- 1981 pour le bloc coeur-poumon

Premières transplantations en France :

- Rein : 1955
- Coeur : 1968
- Foie : 1972
- Pancréas : 1976
- Coeur-poumon : 1982
- Poumon seul : 1987
- Première greffe de moelle osseuse en France : 1956

Quelles sont les conditions pour qu'une greffe réussisse ?

Il faut :

- d'une part, greffer un tissu ou un organe dont les caractéristiques biologiques soient les plus proches de celle du receveur: c'est la compatibilité tissulaire;
- d'autre part, maîtriser les phénomènes inéluctables de rejet.

Qu'est-ce que la compatibilité tissulaire ?

C'est la plus ou moins grande similitude biologique des tissus du donneur avec ceux du receveur.

Chaque être humain se définit, sous l'angle biologique, par des antigènes réunis en un groupe tissulaire qui lui est propre. On parle encore de groupe HLA (Human Leucocyte Antigen) parce que ces antigènes, spécifiques de l'individu, se localisent électivement à la surface des globules blancs, tout en existant aussi sur l'enveloppe des autres cellules de l'organisme.

Quand le donneur possède le même groupe tissulaire que le receveur ou un groupe très voisin, on dit qu'il y a compatibilité : le greffon est accepté; la greffe réussit. Dans le cas contraire, il y a rejet du greffon donc, échec de la greffe.

Qu'est-ce que le rejet ?

Le rejet est un phénomène naturel.

C'est la destruction, après sa reconnaissance, de tout élément étranger pénétrant dans un organisme vivant; réaction bénéfique quand il s'agit d'un microbe,par exemple ; réaction regrettable quand il s'agit d'une greffe.

On peut agir sur le phénomène de rejet d'une greffe en atténuant l'intensité de la réponse immunitaire, grâce à des médicaments appropriés en particulier la Ciclosporine, qui depuis les années 80, a permis la multiplication des greffes. Le taux de survie des patients s'est accru de manière spectaculaire.

Qui greffe ?

La greffe est effectuée dans le service spécialisé d'un hôpital habilité aux transplantations, par une équipe rompue à ce type d'interventions. Les greffes d'organes ne peuvent se dérouler que dans le secteur public. Les greffes de tissus sont possibles dans le secteur privé ou public.

Quelles sont les complications possibles d'une greffe ?

Les complications possibles sont essentiellement de deux sortes :

- le rejet : la greffe n'est pas tolérée par le receveur.
- l'infection : en luttant contre le rejet, on diminue les capacités de défense de l'organisme contre les bactéries, virus et parasites rendant le patient plus vulnérable (immuno-déprimé).
Des agents, comme le CMV (cytomégalo virus) présent de façon anodine chez une grande partie de la population, sont actifs chez un sujet immuno-déprimé.

Les traitements anti-rejet

La contrainte principale est liée à la nécessité de poursuivre le traitement immunosuppresseur (médicament anti-rejet) à vie. Cela impose une surveillance régulière.

"La greffe est souvent vécue comme une seconde naissance" reprise d'une activité professionnelle ou d'une scolarité normale, exercice de presque tous les sports.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Infos sur une greffe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche des infos sur la greffe langue palais.
» cherche infos greffe palais
» Infos profs?
» suivi post-greffe, nouvelles...
» Valeurs nutritionnelles, photos & infos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le médical :: La greffe-
Sauter vers: